X
Back to the top

Querencia

Querencia

La musique est notre langue maternelle, celle de l’âme.

Le projet Querencia questionne celle de toutes et tous les artistes amenés à le rejoindre, que ce soit pour un poème, une chanson, un concert, ou pour l’aventure entière.

Chaque collaboration tisse une histoire qui donne vie à un chant, un texte, un arrangement : c’est un projet qui rend hommage autant à l’itinérance des troubadours et leur manière d’intégrer un fragment de chacun de leur voyage à travers la musique qu’à celle des exils qui forgent souvent nos mémoires individuelles et familiales.

Nos chansons sont un pas vers la guérison, nos concerts sont un soin, un ensorcellement bienfaisant, un don d’amour pour toutes et tous les membres du public comme pour nous-même.
Transmuter la souffrance en lumière.

QUERENCIA (espagnol) : litt. Attachement. De l’espagnol « querer » : « aimer ».
. L’abri, le lieu où l’on a grandi, où l’animal a été élevé. Le repaire qui sert de refuge ; logis, demeure où l’on se retire. « Regresar a la querencia » : rentrer au pays, au bercail (sens fig.), au ranch (sens propre, en Argentine).
. L’attachement. « Tener querencia » : être attaché à, avoir le bourdon, languir.
. Le retour. Tendance de l’homme (et des autres animaux) à revenir là où il a grandi.

En tauromachie, le lieu de l’arène où le taureau préfère rester.
Attachement, lieu d’élection, repaire, position de repli stratégique, espace sensible que l’on déplace avec soi, terrain favorable, lieu sûr, pôle d’aimantation, point d’ancrage… Ce mot à l’âme vagabonde
est sans équivalent en français.

@ Caroline Mercier, site réalisé par Philippe Mercier

Tirez une carte

Le messager

Divna Ljubojević i Melódi
Heruvimska pesma
Écouter

Image : Marc Fishman

Mélanger
Retourner

x